Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Documents

Paru dans renaud-camus.org
Date 07/05/2000
Auteur Frédéric Delbarre

Tout d'abord merci et acceptez mes vives félicitations pour ce site qui est certainement le seul à offrir à Renaud un tel hommage.

Je n'ai appris que dernièrement l'ampleur qu'à pris la polémique sur « La Campagne de France » et bien entendu, je suis scandalisé. Comment une stricte minorité ; une demi poignée d'imbéciles ont pu interprêter, modifier, déguiser quelques mots et les exposer de la manière la plus péjorative possible sur la place publique. Ces mêmes imbéciles qui du reste ne connaissent rien de l'auteur, qui n'ont par toute vraisemblance jamais rien lu de lui, sont parvenus à bleuffer leur monde au point de créer ce que l'on nomme aujourd'hui « L'affaire Camus ». Même le nouveau ministre de la Culture est tombée dans le panneau ; tout ça est incroyable…

Chacun sait, enfin ceux qui connaissent Renaud Camus, ceux qui ont lu, ceux qui lisent, ceux qui écoutent et entendent Renaud Camus ; ceux-là savent qu'il est tout sauf raciste ou antisémite ! Ce n'en est pas moins qu'une évidence. Alors pourquoi ce faux procès public ? La réflexion est peut-être sur cette interrogation…Veut on limoger « l'écrivain homosexuel » parce qu'il est meilleur et plus vrai que « l'écrivain » ? Je ne sais pas…

Je me suis permis d'écrire ce message que j'ai adressé hier au P.D.G du journal Le Monde (en prendra-t-il connaissance ? ) :


Réaction face à “l'affaire Camus”

« Monsieur, je suis scandalisé par la polémique qui est menée actuellement à l'encontre de l'écrivain Renaud Camus. Je ne suis qu'un simple citoyen français habitant la campagne Jurassienne. Je n'ai pas de parti pris dans cette « polémique » et je m'attache au mieux à décrire un sentiment objectif dans cette affaire. J'ai personnellement lu « La Campagne de France », j'ai lu de nombreux ouvrages de l'auteur et le moins que l'on puisse dire, penser, et en conclure : c'est que Renaud Camus est tout sauf cette montagne de calomnies que certains lui prête comme M. Bernard Comment.

Après son article publié dans Le Monde le 27/4, on ne peut qu'être scandalisé et ressentir de la haine à l'égard de M. Comment lorsque celui-ci accuse Camus « d'esprit pétainiste… « ! Comment peut il parler ainsi d'un auteur dont manifestement il ne connaît rien de ses oeuvres ?

Scandalisé aussi du peu d'objectivité que manifeste Patrick Kichichian en conclusion de son article dans Le Monde du 04/05 !

Nous avons, modestes lecteurs dont je fais parti, le sentiment d'assister à un faux débat. N'a t-on pas ou plus le droit, en France, de prononcerou d'écrire « un mot » ; ce mot objet de la polémique actuelle, sous peine d'être condamné au linchage en place publique. Chacun connaît les malheurs qu'a traversé le peuple Juif et le grand respect que nous accordons à ce peuple. Néanmoins, pourquoi n'a t-on pas le droit de formuler une idée, une critique ou autre aussi modeste soit elle sans être immédiatement traité de tous les noms… Je veux dire par là, qu'il n'y a rien à mon sens dans les propos de Renaud Camus de racisme ou d'antisémitisme. Mon sentiment ne peut qu'être partagé par tous lorsque l'on se donne la peine de lire dans leur totalité les chapitres qui l'accuse.

Après tout celà, j'ai été heureux de lire cet article de Nicholas Fox Weber publié dans Le Monde le 04/05 et qui remet enfin les pendules à l'heure sur une réalité que la grande majorité connaît déjà et dont M.Bernard Comment, entre autres, ferait bien de s'inspirer !

Renaud Camus est un écrivain de génie, sans nul doute l'un des meilleurs écrivains français actuel. Toutes ses qualités et capacités culturelles, historiques et j'en passe et des plus belles ne sont plus à prouver. C'est un hommage à son Oeuvre Globale qu'il mérite et non pas d'être traîné dans la boue par une poignée d'incongrus.

Le Monde a contribué à mettre de l'huile sur une étincelle qui n'avait pas lieu d'être et qui s'est transformée en un véritable brasier. Il appartient donc au Monde de contribuer à éteindre ce feu en replaçant chaque chose dans son juste contexte sous peine de perdre sa crédibilité et ses lecteurs !

Un modeste lecteur : Frédéric Delbarre.


Par ce modeste témoignage que je vous adresse, je reste à votre disposition pour poursuivre le combat. Recevez encore mon meilleur sentiment pour cet hommage que vous rendez à Renaud via ce site.

Bien à vous, Elièzer.


Réagir à ce document.