Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « Élégies pour quelques-uns »
page 11

Voir la description du livre

«
                                         I
 
                             ( NOWHERE, U.S.A. )
 
 
    La lumière de San Francisco, m'a-t-il toujours paru,
c'est d'emblée celle du souvenir. Mais s'il n'en allait ainsi
que pour moi ? Ou bien cette vertu particulière tient-elle à 
quelque définissable essence, objective, sans pareille, no-
toire à défaut d'être nommable et que fomenteraient la
transparence de l'air, le miroitement éparpillé de l'océan, le
passage si rapide, au-dessus de nos têtes, des infimes nuages
aux formes fugitives, aussitôt dérobées, qu'il ménage dans le
ciel, dans nos regards, la journée, nos humeurs, presque en
permanence, au fil des heures, des centaines de changements
à vue ? L'éloignement, aussi, doit jouer son rôle. je ne suis
jamais allé plus loin sur terre ; et cette pensée, le long des
ondoyantes avenues droites, dans les jardins, sur les quais,
près des fontaines, ne me quitte guère. Toujours est-il qu'une
femme jeune, et dans ses bras un enfant endormi, peut-être,
apparaissant au sommet d'une rue très en pente, dans le
quartier de North Beach, et se détachant en entier, pure
silhouette tandis qu'elle traverse, sur l'horizon et sur le
souffle capricieux du large, arpentait déjà, certain matin de
l'été dernier, mon insomnie de cette nuit. Et toutes mes 
insomnies à venir l'ont regardée disparaître, et le foulard
vert et blanc de ses cheveux, et sa robe imprimée, légère, et
son ombre oblique allongée, tremblante à peine, qui se
tendait vers moi.
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus