Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « Du sens »
page 185

Voir la description du livre

«
    « Pour finir, j'insinuerai que l'“affaire Camus” étale l'irréconciliable
conflit qui sépare la loi occidentale et la théorie littéraire. L'accusé, appelé
à répondre de ses affirmations devant le public et devant la loi, est forcé
de faire appel à des catégories instituées par la loi occidentale, telles que
la propriété littéraire, l'exactitude des citations et des attributions, alors
que ces catégories même sont radicalement remises en cause par une
entreprise littéraire entièrement fondée sur le refus de la métaphysique de
l'appartenance. Pareillement ses accusateurs (Sollers, Derrida, etc.), qui
viennent de la même origine théorique, paraissent avoir recours à une
définition de la responsabilité enracinée dans l'intention délibérée et dans
le libre article dont leurs propres théories ont sapé la pertinence en libé-
rant le texte ou l'écrit de la prison métaphysique du Livre à travers une
suspension sans fin du signifié¹. »


1. Bruno Chaouat, Camus Unbound conférence prononcée à Edimbourg le 5 août 2001.
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par VS.