Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « Tricks »
page 233

Voir la description du livre

«
    – Il y a une grand villa blanche, un peu plus haut sur
la colline, dans notre dos, qui s'appelle la villa Orion, sans
doute parce qu'elle est tournée vers l'est, et vers le soleil
levant. Ca montre à quel point la bourgeoisie du début du
siècle avait encore, malgré tout, une culture classique
aujourd'hui complètement morte…
    – Moi je t'aime pour ton côté « vieux con »…
    – Oui, j'aurais dû être colonel de cavalerie. J'aurais été
très attentif au bonheur de mes sous-officiers, et plus tard,
la retraite sonnée, j'aurais écrit à Claude Simon des lettres
très « culotte de peau ».
    – Pour lui rappeler qu'on parle des jambes du cheval et
pas de ses pattes ?
    – Exactement.
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par VS.