Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « L’Élégie de Budapest »
page 301

Voir la description du livre

«
Tous ces clichés en couleurs, de même format, sont 
présentés sur un fond tumultueux de coupures de presse 
photocopiées et agrandies, qu'ils recouvrent en grande partie, de sorte 
que certaines phrases des articles reproduits se perdent sous les images, ou 
bien n'apparaissent à découvert, enfin, qu'au beau milieu de leur 
déroulement. Celles, assez rares, que l'étranger peut suivre en 
entier, de toute façon,ne lui sont d'un secours que très mince : 
Eleg mar ? Vagy meg czak most rezdödik ? Patopalok barsonyszekben 
Petöfi az Petöfi!

Ma! Si lo dici tu…

Qu'est-ce que cela peut bien signifier ? Qu'est-ce que ce que peut être que 
cette histoire ? Et pourquoi, pourquoi, dans ce joli petit musée de 
littérature, au palais Karolyi, passe-t-on brusquement de la pipe de 
Sandor Petöfi, de sa tunique, des robes puce de sa jeune femme, de gravures 
anciennes représentant toutes les maisons, d'ailleurs très 
modestes pour la plupart, qu'il honora jamais de sa présence, depuis sa 
naissance, à ce lac perdu dans les forêts profondes, à cette 
béance fraîche dans l'humus des couverts, à ce 
nécessaire de jardinier, ou d'archéologue, à ce squelette, 
ce laboratoire, ce sous-ministre et ce Bouddha ?

Petöfi talaltuk meg ! Tovabb zajlik a sziberiai Barguzin 
otemetöjeben megtalalt Petöfi Sandor földi maradvanyainak 
azonositasa, a jegyzökönyvkeszites.

«A jegyzökönyvkeszites», vraiment ? Vous êtes 
sûrs ? Well, thank you very much… Jamais nous n'eussions seuls eu 
cette révélation.
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par VS.