Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « L’Élégie de Budapest »
page 316

Voir la description du livre

«
Le chauffeur de taxi qui de Buda m'a mené jusqu'à Szentendre, 
à travers des campagnes laides, demi-banlieues où s'agite comme 
une vache folle un cheval pâle, était un jeune aristocrate à 
la barbe blonde. Il m'a présenté son fils, qui s'était 
précipité vers la voiture arrêtée près d'un 
feu rouge; et plus tard il m'a montré sa chevalière 
armoriée, tout en m'expliquant, dans un mauvais anglais, que les temps 
étaient très durs, pour ceux de sa caste. On s'est souvent 
interrogé sur les raisons qui avaient poussé Camus à 
choisir Oran pour siège de la peste. L'école du dhyana, 
bien que d'origine indienne, est généralement 
considérée comme spécifiquement chinoise à cause de 
ses techniques de méditation. Lui n'était chauffeur 
qu'accessoirement, sa formation première étant 
d'électricien; cependant tout le monde, disait-il, devait avoir deux 
métiers. C'était au demeurant un garçon sympathique, pour 
autant qu'il soit possible d'être antisémite et sympatique, et ce 
doit l'être, évidemment, sans quoi tout serait beaucoup trop 
simple, et rien si grave. Buda varan ujra német zaslo! Barguzin, 
où l'on déterre le squelette, se trouve au sud-ouest du lac 
Baïkal, pas extrêmement loin, donc, de la Mongolie. La 
vérité de longs discours se révèle par soudaine 
inadvertance, au détour de simples phrases. Anonymus est certes le plus 
ancien des écrivains de Hongrie, mais ce n'était pas un 
poète : c'était un chroniqueur de la cour du roi Bela IV; et qui 
plus est il n'écrivait pas en magyar, mais en latin. Nada me costaria, 
hermano y sombra, Buscar nombre en las enciclopedias Y des cubrir que rios 
reflejaron Tu rostro, que hoy es perdicion y polvo…C'est finalement 
à la librairie des voyages, Ulysse, dans l'île Saint-Louis, 
que j'avais découvert ce petit guide assez trompeur, prêt, comme la 
plupart des guides, à toutes les complaisances envers le régime en 
place dans le pays; et justement pour cette raison assez 
désorienté. Toujours est-il que notre jeune père de famille 
milite ardemment au sein du Forum démocratique, qui vient de remporter 
les élections, mais qui devra sans doute s'allier, pour gouverner, avec 
le Szdsz, autre parti nouveau qui le talonne d'assez près quant au nombre 
de voix. Mon informateur, à l'évidence, n'est pas très 
favorable à ce rapprochement. Les différences entre les deux 
mouvements ne sont pourtant pas très grandes, me semble-t-il dans ma 
naïveté. Mais il m'invite à me détromper : « Nous 
nous sommes catholiques et pour la Hongrie. Eux ne sont que pour 
Israël… »

I see…
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par VS.