Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « Roman Roi »
page 106

Voir la description du livre

«
Alexandre est le dernier des Wittin. La vie lui a tout donné, et il a tout 
accepté avec une bonne grâce légèrement blasée. Son 
père a été le ministre des Affaires étrangères presque 
inamovible de Frédéric Ier et de Charles. Lui-même est né en 
1870. Il a fait ses études à Saint-Cyr. Il est beau, il est 
séduisant, il est fort, si fort et si grand qu'il est capitaine, à vingt-
deux ans, des fameux Cent-Gardes, où ne figurent que des géants. Cette 
charge n'est pour lui que l'occasion de porter de beaux uniformes, de troubler le cur des 
femmes, sans lever le petit doigt, d'être éternellement dans les 
allées du pouvoir, à Back et surtout à Hörst où sa 
famille possède un palais somptueux, de remplir strictement son service sans faire 
le moindre effort, de tout recevoir sans jamais rien demander. Alexandre Wittin est en 
1900, pour l'Europe entière, l'image même du fameux charme viril caronien, le 
bien- aimé des cours et des salons. Il reçoit fastueusement dans son 
château de Varissa, dans le Haltaï, donne des chasses de trois semaines au 
prince de Galles ou à la comtesse Greffulhe, perd des millions au jeu, à 
Saint-Sébastien, sans mouvoir un sourcil, et offre à une femme une Madone du 
Pérugin parce qu'elles ont l'une et l'autre, prétend-il, les mêmes 
lobes d'oreilles. Les femmes de tous les pays l'adorent et les hommes qu'il pourrait 
inquiéter ne peuvent même pas lui en vouloir, puisqu'il ne sollicite jamais rien.
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par VS :
le charme viril caronien, Alexandre Wittin, second mari de la grand-mère du roi.