Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « Roman Roi »
page 154

Voir la description du livre

«
    Waldö Sibur ressemblait à ces cochers de fiacre de Back, aujourd'hui 
chauffeurs de taxi, russènes pour la plupart, que leur appartenance à la 
secte bizarre des zerbistes contraignait à la castration aussitôt qu'ils 
avaient engendré un fils ; à cela près que Sibur, qu'on sache, n'a 
jamais engendré personne, ni n'a été marié. Sa peau 
était blanche et grasse. On disait qu'il n'avait pas de poil, n'avait jamais 
dû se raser. Ses cheveux fins, d'un blond très pâle, presque blancs, 
tombaient sur son front en une mèche épaisse et longue qu'il relevait en 
parlant, d'une main potelée et baguée. Son buste et ses hanches 
présentaient des rotondités anormales chez un homme. Ses attitudes, ses 
gestes et son goût des bijoux étaient d'une femme. Sa voix n'était ni 
d'un sexe ni de l'autre. Dans l'intimité, elle était franchement 
désagréable. Mais dès qu'elle disposait d'espace et de temps, elle 
fascinait; et d'autant mieux qu'elle servait une éloquence inouïe, si 
étonnamment mélodieuse en ses florides harmonies que Sibur était 
couramment appelé, par la presse européenne, « la Harpe de 
Caronie ».

    On ne voyait à Genève que son ample mèche blanche, on entendait 
que lui dans les palais de la Société des Nations.

    […]

    Le royaume lui dut un prestige diplomatique disproportionné à ses forces 
réelles et, de la part du public mondial et de la presse, une attention sans 
commune mesure avec notre importance véritable parmi les nations.
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par VS :
le ministre des Affaires étrangères