Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « Retour à Canossa (Journal 1999) »
page 285

Voir la description du livre

«
    Comme il ne s'aime pas (enfin si, il s'adore, bien
entendu ; mais en même temps il ne s'aime pas : le Français
en lui aime l'Arabe ; le sectateur de la virilité n'aime
pas l'homosexuel ; le prolétaire n'aime pas l'intellectuel, 
etc.), il a tendance à mépriser qui l'aime, et le lui répète.
[…]
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par René Sanquer :
A propos de Farid Tali. Je me retrouve dans ce portrait.