Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « Retour à Canossa (Journal 1999) »
page 261

Voir la description du livre

«
[…] Mais je ne sais pourquoi, de
cette route, de cette large rue, de ses façades basses et
blanches et bleues, de quelques vieillards assis sur des
chaises de paille le long du trottoir, de la lumière de cette
journée-là, de cette heure, il reste en ma mémoire une
saveur inépuisable […].
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par René Sanquer :
Note sur une catégorie bien spéciale de souvenir que je n'ai jamais trouvée ailleurs. J'en ai des dizaines comme cela, qui apparaissent parfois longtemps après, on ne sait à partir de quels critères.