Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « Répertoire des délicatesses du français contemporain »
page 15

Voir la description du livre

«
Il importe donc de bien distinguer, et de livre s'y effor-
cera, ce qui dans la langue relève de critères objectifs, qui font
que telle forme est incontestablement supérieure à telle autre,
parce qu'elle a la logique pour elle, l'étymologie, le sens et la
cohérence syntaxique; et ce qui relève de critères essentielle-
ment sociaux – on dit essentiellement, car les critères
sociaux ne sont jamais purement tels : cinq heures de
l'après-midi est plus “distingué” que dix-sept heures, mais
c'est aussi mieux inscrit dans l'histoire, plus littéraire et sans
doute plus joli; étant bien entendu que le “littéraire” ou le
“joli” peuvent sembler totalement inadéquats sous la plume de
tel ou tel auteur en telle ou telle circonstance, ou dans la
bouche de tel ou tel usager du langage à certains moments.

Ce qui semble important, et souhaitable, c'est que les
choix soient faits en connaissance de cause. […]

»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par VS.