Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « L’Élégie de Chamalières »
page 24

Voir la description du livre

«
    Et de fait il est curieux, l'autre est obligé d'en convenir. J'aime pour ma part sa
longue désinence mordorée, où j'entends et crois voir s'accrocher
comme un lierre, sur les murs fissurés de ma mémoire mosaïquement
biscornue (non, je ne suis juif que par vantardise, pour autant que je sache), les rameaux
opaques et proliférants de l'éternel hier, tels que le firent se rejoindre
et s'enrouler les uns autour des autres, pour ma volupté, ma douleur, mes regrets
peut-être et mon étonnement pétrifiés, les lubies distraites et
vindicatives du hasard – ou du destin, comme préfère sans nul doute
l'appeler Jean, ou Denis, ou bien Albert, or whatever his name might be (et le
mien).
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par VS :
le nom de Chamalières