Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « L’Élégie de Chamalières »
page 97

Voir la description du livre

«
    Les ennemis des Este répandaient la médisance qui faisait descendre les
seigneurs de Ferrare du traîte Ganelon de Mayence. Mais à quoi servirait la
littérature, is what we want to know, si ce n'est à corriger les
généalogies déplaisantes ? Agir sur le présent, transformer
l'avenir, autant de jeux d'enfants, ou de taches d'artisans, de techniciens, pure
intendance, un peu vulgaire ; tandis que retourner le passé, faire, et l'inverse,
que ne fut pas ce qui fut, transmuer l'origine en conséquence, réduire la
douleur à des stances, en élégie la faille, en un mythe efficace
autant qu'harmonieux la terreur initiale ou la honte, la seule alchimie des lettres en est
capable, et de redistribuer les cartes, de nous corriger, de nous recréer, de nous
offrir un autre jeu, d'autres îles, et la page blanche, encore, sous la tache et
sous la rature de cet éternel brouillon que nous sommes de nous-mêmes, ou
d'un autre.
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par VS.