Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « Nightsound »
page 11

Voir la description du livre

«
    Un grand artiste, c'est un mode
d'existence.
    Ce que propose une œuvre forte, 
c'est une modalité de la présence.
    Nous aimons ce que nous nous 
aimons aimant. Et s'il faut au lecteur un
peu plus d'euphonie : ce que, aimant,
nous nous aimons ? Ce que nous nous 
aimons d'aimer ? Ce dont l'amour nous
donne, de nous-même, une idée habita-
ble, plaisante, désirable – ou terrible.
    Ou bien vraie, tout simplement.
« Voilà ce que c'est que d'être », nous dit
l'oeuvre. Ou seulement : « Voilà ce qu'il
faudrait que ce fût. » Ou bien c'est nous
qui nous disons, tandis que nous la
contemplons : « Voilà ce que je voudrais
que soit ma vie. »
    Dans notre amour de l'art il entre
toujours une certaine idée de nous-
mêmes. C'est bien pourquoi l'esthétique
n'est pas longtemps séparable de la
morale.
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par Jacqueline Voillat.