Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « Retour à Canossa (Journal 1999) »
page 164

Voir la description du livre

«
    Ma mère se souvient d'une phrase prononcée par le
chirurgien qui l'a opérée à l'époque de sa maladie, il y a
maintenant près de soixante ans. Il était entré dans sa
chambre à l'improviste, et elle s'était excusée auprès de lui
de n'être pas maquillée : « Pardonnez-moi, lui avait-elle dit,
je me croyais seule. – Nous ne sommes jamais seuls, lui
avait-il répondu (peut-être en guise de plaisanterie ?) :
pensez que vous êtes toujours sous le regard de Dieu. »
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par VS.