Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « Qu’il n’y a pas de problème de l’emploi »
page 18

Voir la description du livre

«
    Il n'y pas de problème de l'emploi. Il
y a un problème de revenus, d'une part, et
il y a un problème de temps : un problème
de revenus qui manquent, et que l'on ne
saurait où trouver ; un problème de temps
qui est en excès, au contraire, et dont on ne
saurait que faire. Un problème de recherche
d'argent, un problème d'usage du temps.
L'un est économique, l'autre est ontolo-
gique. Tous les deux sont métaphysiques. Le
problème économique se présente comme
une quête, le problème ontologique se pré-
sente comme une épreuve. Où chercher ?
doit-on se dire ici. Que faire ? est-on forcé
de se demander là.
    Il faut changer d'époque. Il faut chan-
ger de mots. Ce qu'il faut, c'est mettre le
problème cul par-dessus tête.
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par Franck Chabot.