Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « Vie du chien Horla »
page 111

Voir la description du livre

«
Tout se mélange. Il n'y a pas la vie d'un côté, la
mort de l'autre. Il n'y a pas ici la raison, et la folie
sur cette autre rive, en face, bien séparée. Il n'y a
même pas la santé, qui un beau jour s'arrêterait
d'un coup, pour faire place à la maladie. Très avant
dans le territoire du chagrin, le bonheur a encore
ses enclaves, ses bons moments, ses rémissions.
   La folie et la mort sont des contrebandières.
Elles ne cessent de franchir les frontières. Elles vont
et viennent, ce sont des passe-murailles, des
Latude, des Robert Houdin. Elles empruntent les
miroirs, elles connaissent des sentiers dans la mon-
tagne, elles ont leurs barques au bord des fleuves,
parmi les roseaux gris dans la lumière. On les voit che-
miner dans les trains mal éclairés du soir, couverts
de graffitis, et leurs vitres embuées. Elles voyagent
sur des rafiots de nuit. Elles débarquent dans des
criques. On les connaît à de soudains fléchisse-
ments de la phrase, à des mots qui se dérobent, des
creux sournois dans la présence.
   Très tard, il y a encore des jours heureux – c'est
déjà de l'autre côté. Il y a de jolies promenades,
mais c'est au pays des ombres.
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par Henri :
J'aime la géographie de ce texte: elle va du mythe virgilien à la plus laide banlieue, et aère le trop pesant réel d'une série d'images qui nous en distraient un peu. Bossuet prêchant sur la mort l'adoucit de même par un paysage dramatique, des abîmes et des chutes qui font oublier à l'auditeur la terreur de sa condition.