Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « L’Esprit des terrasses (Journal 1990) »
page 354

Voir la description du livre

«
Il dort entre mes bras, je n'ose faire un
geste et ne puis fermer l'œil : mais c'est de joie. J'ai l'impression de veiller dans
la nuit sur le repos d'un dieu vivant, qui serait le corps, le souffle et la peau du
bonheur.
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par Jacqueline Voillat.