Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « Onze sites mineurs pour des promenades d’arrière saison en Lomagne »
page 23

Voir la description du livre

«
[…]
«  Je n'y suis pas », dit l'homme qui lit : je
suis sorti de moi par l'œil, le souffle et la 
virgule, ce corps n'est celui de personne,
respectez-le comme tel, vous avez raison
d'avoir peur. Toute phrase est une clef des
champs. Mais les champs sont à leur tour
autant d'incipit, les bois des guillemets, dans
cette ferme abandonnée nous aurions bien
tort de ne pas reconnaître une victime,
encore une, de la concordance implacable
des temps. Je parle d'une source : c'est une
source qui parle.
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus

Cet extrait a été proposé par Jacqueline Voillat.