Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « La Campagne de France (Journal 1994) »
page 419

Voir la description du livre

«
    Lundi 14 novembre, sept heures et demie du soir. Sublime, ce soir-ci ?
Sans doute, si par sublime on entend désigner une qualité, un degré de
qualité, le degré le plus élevé dans une catégorie quelconque – non pas
si le sublime est un genre à lui seul, au contraire, celui du grandiose et du
souverain.
 
    Cette fin du jour fut modeste, délicate au possible, très tendrement
insinuante, incroyablement nuancée. Le temps qu'il fit à cinq heures et
demie de l'après-midi me faisait penser aux Charmettes. Etait-ce aux
Charmettes réelles, cependant, telles que je les ai visitées à quatorze ou
quinze ans, avec mes parents (et jamais revues depuis lors), ou bien à
quelques pages de Rousseau – où peut-être il n'était même pas question
de Chambéry…? 
 
    Toutes les fenêtres ouvertes alors, pour happer le dernier beau
temps. Le soleil bas de l'automne entre partout. C'est lui qui vous tend
une chaise, qui vous désigne un livre, qui joue familièrement avec les
chiens. Comme eux il gratte la porte avec la patte, pour passer dans la
pièce voisine.
 
    La campagne est une mer tranquille au crépuscule, chacune de ses
vagues ourlée d'or, sous un ciel rose. D'ombre, juste ce qu'il faut dans les
replis du flot des feuilles. Une touche grandiose sur la rive d'en face,
tout de même, et quelle :
 
                            au lieu que toi, sublime enceinte…
 
    Ah ! Si l'on pouvait être amoureux d'une heure ! Ce serait nous
aimer un peu, pour commencer, car cette heure nous en sommes les
secondes, la course de l'aiguille, la moindre des tonalités vif-argent : elle
met tant de tendresse rieuse à nous serrer entre ses bras…
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus