Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « Répertoire des délicatesses du français contemporain »
page 226

Voir la description du livre

«
GLAUQUE. Il est arrivé à glauque la même mésaventure
    qu'à formidable* : c'est un adjectif qui a complète-
    ment changé de sens. Mais l'histoire est plus triste
    dans son cas, car formidable a progressivement
    dépouillé tout ce qu'il avait d'effrayant, tandis que
    glauque a revêtu avec le temps des connotations de
    plus en plus péjoratives, auxquelles rien ne le prédis-
    posait.
        À l'origine glauque est le nom d'une couleur, une
    très belle couleur, un vert pâle et lumineux mélangé
    d'irisations bleues, et qui rappelle la mer quand le ciel
    est un peu couvert. Le glauque est très proche du pers.
    Athéna, avant d'être en français la déesse aux yeux pers,
    était la déesse aux yeux glauques. C'était un grand com-
    pliment. Aujourd'hui, si l'on félicitait quiconque de
    ses yeux glauques, cette personne, à moins qu'elle ne
    soit très lettrée, serait certainement offensée.
        Dans le courant du XIXe siècle, la signification de
    glauque a glissé de vert pâle à verdâtre, autant dire à vert
    trouble, ou impur. Puis toute référence au vert s'est per-
    due, au moins dans l'usage commun. On n'a plus
    retenu que l'impureté, et la mélancolie, ou la vague
    menace, ce qui trouble. Une lumière glauque était une
    lumière blême. Plus récemment encore, et en quasi-
    argot, glauque est devenu synonyme de sinistre, ou de
    très ennuyeux.
        Ils ont fait un truc après le vernissage, dans l'atelier
    de Sophie. On y est passés tard mais y avait plus per-
    sonne, c'était vraiment glauque.
        Elle elle est sympa mais alors son frère, tu verrais, il
    est complètement glauque, comme blaireau.
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus