Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Extrait de « Répertoire des délicatesses du français contemporain »
page 330

Voir la description du livre

«
QUELQUE PART. Ce qu'il y a de stupéfiant à propos de
    quelque part, c'est son caractère insubmersible : tout
    le monde en fait des gorges chaudes depuis des
    lustres ; c'est avec au niveau du vécu et avant c'est
    vrai que le tic de langage le plus repéré de la fin du
    deuxième millénaire ; on dit couramment de quel-
    qu'un, pour souligner sa docilité au temps et à l'air
    du temps, « il est très quelque part, tu vois », comme
    on dirait « elle est très à la limite » ou bien « très moi
    en tant que femme » – rien n'y fait : quelque part pros-
    père comme si de rien n'était, prolifère, conquiert
    chaque jour de nouvelles parts du marché langagier.
    C'est à croire que ce sont les mêmes qui à de cer-
    taines heures s'en gaussent et à d'autres moments y
    sacrifient voluptueusement.
      Et pourtant nous savons que les scies sont mor-
    telles… (→ N'EST-CE PAS ?).
      Celle-ci a du plomb dans l'aile, mais elle n'en
    paraît pas incommodée.
      Quelque part n'est une scie, il va sans dire, que
    dans ses emplois métaphoriques – qui sont de loin
    les plus nombreux, malheureusement. En son sens
    originel, géographique, topographique, spatial,
    quelque part vit sa petite vie, dont il n'y a pas
    grand-chose à dire. « Je l'ai mise quelque part,
    mais où ? » « Ils se sont rencontrés quelque part en
    Espagne. » « Veux-tu que nous allions quelque
    part ensemble, pour la Toussaint ? » Quant au suc-
    cès du sens « étendu », il provient sans doute de
    son extrême défaut de contours sémantiques.
    Quelque part, dans l'usage obsessionnel, peut
    signifier presque n'importe quoi : d'une certaine
    façon, dans une certaine mesure, en même temps,
    inconsciemment, contrairement à ce qu'on pourrait
    croire, etc.
      Quelque part j'suis pas mécontent d'l'avoir raté, cet
    examen.
      J'l'adore, tu vois, mais quelque part i'm'fait sérieu-
    sement chier, quand même.
      Mais est-ce que pourtant vous n'êtes pas un peu
    nostalgique, quelque part, de ce monde terrible que vous
    décrivez dans vot'bouquin ?
      I's'doute de rien, d'accord, mais quelque part i'sait,
    j'en suis sûr.
      Quelque part il l'a voulue, Chirac, cette défaite.
      Dinard est quand même, quelque part, une tête de
    pont britannique en France (le maire de Dinard, au
    moment du festival du film britannique).
      Quelque part elle ne m'a jamais quitté.
      Je m'étais trouvé à un moment de ma carrière où
    quelque part je n'avais pas envie de faire la même
    chose (Florent Pagny, France 2, 26 octobre 1999).
      La mort tragique d'Edmond Safra a quelque part
    occulté la vraie personnalité de cet homme hors du com-
    mun (le grand rabbin Sitruk, Nouvel Observateur,
    16 au 22 décembre 1999).
»

© R. Camus
Reproduit avec l'autorisation de Renaud Camus