Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Forum

Message de Rémi Pellet déposé le 23/06/2015 à 19h18 (UTC)
Objet : "L'Académie française est-elle encore puriste ?"
Référence : 026584

Lire le message précédent.

[Voir la fiche descriptive de Répertoire des délicatesses du français contemporain]

Déjà, dans son rapport de 1990 sur "Les rectifications de l'orthographe", publié au journal officiel : http://www.académie-française.fr/sites/academie-francaise.fr/files/rectifications_1990.pdf
l'Académie utilisait "par ailleurs" avec "on rappelle" :
page 12 : "On rappelle par ailleurs que des commissions ministérielles de terminologie..."
page 18, note 1 : "Par ailleurs, on rappelle que le s placé entre deux voyelles du fait de la composition se prononce sourd : pilosébacé, sacrosaint"

Réactions à ce message :
RSS Suivre la conversation par RSS