Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Insoumission
Historique

Version en cours.
Le titre de ce livre est évidemment une référence au roman de Michel Houellebecq, Soumission : c’est-à-dire, selon une traduction parfois contestée, Islam. Soumission est le récit fictif (pour le moment) du consentement, de la part de la France et de ses élites, à la religion du Prophète et à la civilisation qu’elle apporte avec elle. Insoumission est, pour l’année 2016, le journal quotidien d’un homme, Renaud Camus, qui se bat pour ainsi dire seul, pratiquement sans moyens, sans prédispositions particulières et, à première vue, sans grand succès, pour tâcher d’éviter les même choses, précisément — le changement de peuple, la submersion ethnique, la substitution culturelle —, à son pays et à lui-même. Sa vie, néanmoins, ces pages en témoignent, est loin de se limiter à cette préoccupation essentielle.
Les versions les plus anciennes sont périodiquement supprimées.