Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Corbeaux

Commander
à Amazon.fr
[avertissement]
TitreCorbeaux
ÉditeurImpressions Nouvelles
Date de parutionnovembre 2000
I.S.B.N.978-2-906131-25-5
2-906131-25-3 (ancienne norme)
 
Dans ce livre Renaud Camus retrace l’« affaire » du printemps et de l’été 2000.
Corbeaux est disponible en ligne sur le site de Renaud Camus, avec un index.

Quatrième de couverture

« Tout livre doit hurler à son lecteur : ne compte pour me connaître que sur toi. Ne me juge qu’avec tes propres yeux, et ton propre esprit. Cherche-moi par toi-même et cherche par toi-même les livres qui me suivront, comme ceux qui m’ont précédés. Ne m’oublie pas. N’oublie pas que je ne vis que par toi, et que tout est fait pour nous séparer. Ne compte pas sur le journalisme pour te parler de moi. À mon sujet, ne fais confiance ni à son silence, ni à sa parole. Souviens-toi que nous sommes en guerre, lui et moi. Souviens-toi que nous sommes en guerre. Souviens-toi qu’il occupe entièrement le pays. Ne m’oublie pas. N’oublie pas mes frères. Souviens-toi que nous serons de plus en plus difficile à trouver, selon toute vraisemblance – de moins en moins visibles, de plus en plus entourés de silence. Souviens-toi que nous prenons le maquis, eux et moi, et que nous retournons à la nuit, dont nous ne sommes sortis qu’un moment, deux ou trois siècles. »
Renaud Camus
Ce journal couvre les trois mois les plus intenses de « l’Affaire Renaud Camus ». Sans se poser comme une « réponse », ces pages d’une exceptionnelle tenue constituent un élément décisif du débat : elles donnent en effet à lire la manière dont cette crise fut vécue, de l’intérieur, au jour le jour, par le premier intéressé.
On trouvera également, en fin de volume, les principaux texte et articles écrits entre avril et juillet par Renaud Camus et ceux qui sont intervenus pour sa défense. Refusés par les journaux, ces plaidoyers sont pour la plupart inédits. Ils convainquent que, comme l’écrit le peintre Jean-Paul Marcheschi : « L’urgence est ici celle-ci : LIRE Lire et relire. Que lire redevienne possible. Lire Renaud Camus. »
Identifiez-vous pour modifier cette page. | RSS Suivre cette page par RSS
Modifié par Webmaster 15/02/2011 19:36:18

Votre avis

Documents

Lire un extrait : 16 avril, page 132, 17 juin.

L’avis des lecteurs