Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Demeures de l’esprit
Grande Bretagne II & Irlande

Commander
à Amazon.fr
[avertissement]
TitreDemeures de l’esprit
 Grande Bretagne II & Irlande
ÉditeurFayard
Date de parutionjuin 2009
I.S.B.N.978-2-213-63770-9
2-213-63770-9 (ancienne norme)
 
Ce livre est le troisième volume de la série Demeures de l’esprit.

Quatrième de couverture

Ce volume est le troisième des Demeures de l’esprit, le deuxième (et le dernier) de ceux qui sont consacrés aux Iles britanniques : après le Sud et le Centre de l’Angleterre ; plus le Pays de Galles, c’est cette fois le Nord de l’Angleterre, l’Ecosse et l’Irlande que nous parcourons en compagnie de Renaud Camus, auteur et photographe. Le dramatis personae n’a rien à envier à celui du livre frère puisqu’il va des sœurs Brontë à Joyce, de Laurence Sterne à Yeats, de Sir Walter Scott à George Bernard Shaw en passant par Synge, Carlyle ou Barrie, le père assez ambigu de Peter Pan. William Wordsworth n’a pas moins de trois maisons aujourd’hui ouvertes au public tandis que Robert Burns, le poète national de l’Ecosse, en a quatre !
Mais les écrivains ne sont pas seuls représentés, non plus que les figures illustres : occasions de savoureuses découvertes, peut-être, voici en leurs demeures le gentleman architect Sir Thomas Robinson ou le photographe Edward Chambré Hardman, le peintre écossais Edward Atkinson Hornel ou son confrère anglais d’Irlande Derek Hill, les inventeurs Samuel Crompton ou George Stephenson, le publiciste Hugh Miller ou bien le voyageur John Muir, précurseur de l’écologie.
Du jardin de Beatrix Potter on passe en quelques pages à la chambre natale de David Livingstone. Le pari est que les portes ouvrent sur les œuvres, les fenêtres sur les destins, les paysages sur les phrases, sur les images, les convictions, les idées
Identifiez-vous pour modifier cette page. | RSS Suivre cette page par RSS
Modifié par Webmaster 30/01/2010 12:13:58

Votre avis

Documents