Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Demeures de l’esprit
Suède

Commander
à Amazon.fr
[avertissement]
TitreDemeures de l’esprit
 Suède
ÉditeurFayard
Date de parutionjuin 2011
I.S.B.N.978-2-213-65481-2
2-213-65481-6 (ancienne norme)
 
Ce livre est le septième volume de la série Demeures de l’esprit.

Quatrième de couverture

Poursuivant son grand panorama européen des maisons d’artistes, de compositeurs, d’écrivains, de penseurs et de savants, considérées comme un moyen d’accéder à l’intimité des cultures, des peuples et des civilisations, Renaud Camus, après le Danemark et la Norvège, la Grande-Bretagne, l’Irlande et la France, aborde la Suède, pays qui se distingue, malgré la vastitude géographique et les distances, par une grande homogénéité : presque tous les personnages de son panorama appartiennent grosso modo à la même époque, la deuxième moitié du XIXe siècle et la première du XXe. Sauf exceptions princières ou bohèmes, ce ne sont ni de grands seigneurs dans des châteaux ni des artistes maudits dans des galetas. Ils habitent de plaisantes maisons de campagne, souvent très représentatives de leur art, et ils appartiennent à la même société. La plupart se sont étroitement connus, ce qui permet à l’auteur, selon un ’eu de récurrences des noms et des figures, de brosser par le biais des habitations le tableau d’une littérature, d’une vie artistique et de l’esprit d’un peuple. En revanche, les différences sont grandes dans les degrés de célébrité internationale : si tout le monde connaît les noms de Strindberg, de Linné, d’Alfred Nobel ou de Selma Lagerlöf, voire, prix Nobel aidant, ceux de Verner von Heidenstam ou d’Erik Axel Karfeldt, le public français aura plus vraisemblablement l’occasion de découvrir ou de redécouvrir ici, outre le grand poète Gustaf Fröding ou le mémorialiste thaumaturge Axel Munthe, un peu oublié malgré son succès mondial, des peintres comme Anders Zorn ou Bruno Liljefors, Bror Sahlström ou Carl Larsson, adoré dans son pays, des compositeurs tels qu’Alfvén ou Peterson-Berger, des sculpteurs, un médecin, un caricaturiste, des militantes féministes et même un fondateur de dénomination religieuse, le pittoresque Laestadius, père du laestadianisme, en sa lointaine Laponie.
Table détaillée des sites en fin de volume
avec appréciations et renseignements pratiques.

Présentation de l’éditeur

Poursuivant son grand panorama européen des maisons d’artistes, de compositeurs, d’écrivains, de penseurs et de savants, considérées comme un moyen d’accéder à l’intimité des cultures, des peuples et des civilisations, Renaud Camus, après le Danemark et la Norvège, la Grande-Bretagne, l’Irlande et la France, aborde en Suède, pays qui se distingue, malgré la vastitude géographique et les distances, par une grande homogénéité : presque tous les personnages de son panorama appartiennent grosso modo à la même époque, la deuxième moitié du XIXe et la première du XXe Sauf exceptions princières ou bohèmes (Gustave de Suède le poète-compositeur, Eugène de Suède le peintre, Bellman ou Andersson les chansonniers), ce ne sont ni de grands seigneurs dans des châteaux ni des artistes maudits dans des galetas. Ils habitent de plaisantes maisons de campage, souvent représentatives de leur art, comme celle de Carl Larsson à Sunborn, en Dalécarlie ou celle de Christian Eriksson dans le Värmland, et ils appartiennent à la même société. La plupart se sont étroitement connus, ce qui permet à l’auteur de brosser par le biais des habitations le tableau d’une littérature, d’une vie artistique et de l’esprit d’un peuple. En revanche les différences sont grandes dans les degrés de célébrité internationale : si tout le monde connaît les noms de Strindberg, de Linné, d’Alfred Nobel ou de Selma Lagerlöf, voire, Prix Nobel aidant, ceux de Verner von Heidenstam ou d’Erik-Axel Karsfeldt, le public français aura plus vraisemblablement l’occasion de découvrir ou de redécouvrir ici des peintres, des compositeurs, des sculpteurs, un médecin, un caricaturiste, des militantes féministes etc.
Né en 1946, Renaud Camus, ancien pensionnaire de la Villa Médicis, est fait Officier des Arts et des Lettres en 1995. En 1996, il reçoit de l’Unesco la médaille Picasso en vermeil pour son action culturelle et l’ensemble de son œuvre ; l’Académie française lui décerne le prix Amic. Son œuvre est publiée aux éditions P.O.L et aux éditions Fayard où il publie régulièrement son journal.

Projets de couverture

Projet de couverture Projet de couverture Projet de couverture Projet de couverture
Identifiez-vous pour modifier cette page. | RSS Suivre cette page par RSS
Modifié par Webmaster 11/06/2011 12:22:15

Votre avis