Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Le Grand remplacement
troisième édition, très augmentée

TitreLe Grand remplacement
 troisième édition, très augmentée
ÉditeurChez l'auteur
Date de parutionjuin 2015
 
« Pouvez-vous développer le concept de Grand Remplacement ?
— Oh, c’est très simple : vous avez un peuple et presque d’un seul coup, en une génération, vous avez à sa place un ou plusieurs autres peuples. C’est la mise en application dans la réalité de ce qui chez Brecht paraissait une boutade, changer de peuple. Le Grand Remplacement, le changement de peuple, que rend seul possible la Grande Déculturation, est le phénomène le plus considérable de l’histoire de France depuis des siècles, et probablement depuis toujours. »
(Renaud Camus, entretien pour Le Nouvel Observateur)
Le Grand Remplacement, le livre, le texte, a une histoire éditoriale assez compliquée, bien que relativement courte. Le premier volume paru sous ce titre, aux éditions David Reinharc, en novembre 2011, était un mince recueil de trois conférences, dont celle, éponyme, qui avait été prononcée à Lunel, dans l’Hérault, le 26 novembre 2010. La maison David Reinharc ayant fermé ses portes (provisoirement, on l’espère), et cette première édition étant épuisée, un deuxième recueil portant le même titre, mais sensiblement augmenté, a été publié par mes soins, “chez l’auteur”, à la fin de l’année 2012 : étaient réunies cette fois six allocutions et non plus trois, plus un bref entretien pour Le Nouvel Observateur. Néanmoins il s’agissait toujours de conférences, mises bout à bout. Pour les lecteurs qui peut-être eussent souhaité, sur les mêmes sujets, un texte d’une seule venue, j’ai écrit Le Changement de peuple, publié pareillement “chez l’auteur” en 2013. Si un livre avait dû s’appeler Le Grand Remplacement, c’était bien lui. Mais le titre était déjà pris, par les successifs recueils de conférences. Pour mettre fin à ce léger désordre, qui crée des malentendus, on donne ici, sous le titre qui s’est répandu dans le public, le texte du Changement de peuple ; celui des six allocutions déjà parues ; celui de quatre autres, inédites ; deux Discours de chambre, prononcés en défense devant des tribunaux et déjà disponibles sous ce titre en un volume séparé ; Suicide d’une nation, brochure publiée en 2014 aux éditions Mordicus ; et, finalement, un conte pour enfants, Ørop, qui fit tout de même office de discours politique, aux Assises pour la liberté d’expression, le 15 mars 2015, à Rungis.
Identifiez-vous pour modifier cette page. | RSS Suivre cette page par RSS
Modifié par Pascale Gilbert 06/09/2015 09:56:05

Votre avis