Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Les Nuits de l’âme (Journal 1996)

Commander
à Amazon.fr
[avertissement]
TitreLes Nuits de l’âme (Journal 1996)
ÉditeurFayard
Date de parutionoctobre 2000
I.S.B.N.978-2-213-60943-0
2-213-60943-8 (ancienne norme)
 

Quatrième de couverture

Pendant l’année 1996, que couvre ce volume-ci de son journal, Renaud Camus organise à Lectoure un festival, Les Nuits de l’âme, consacré à la musique contemporaine, à la musique ancienne et aux “musiques du monde”. Le château de Plieux, dans le même temps, est le cadre d’une grande exposition des peintures et sculptures tardives de Miró. Il s’y tient aussi divers colloques, les Devisées de Plieux, sur le “thème du château” (chez Thérèse d’Avila, chez Sade, chez Kafka, etc.) ou bien autour de la question fameuse, reprise par Heidegger à Hölderlin, Habiter en poète (?). Toutes occasions de recevoir et d’entendre des personnalités aussi diverses que Philippe Hersant, Kudsi Ergüner et ses musiciens soufi, Esther Lamandier, Daniel Mesguich, Danielle Sallenave, Robert Misrahi, Jacques Roubaud, Michel Deguy, etc.
L’année très “culturelle”, en somme, d’un personnage presque “public”. Mais ce qui fait l’originalité de ce volume comme du journal de Renaud Camus en général, c’est que le “public” s’y trouve à tout moment subverti par l’intime, par une méditation d’une étonnante candeur sur l’amour, sur le temps, la solitude ou le paysage ; sur les voies et moyens plus ou moins efficaces, plus ou moins triviaux d’être là, un peu là… (et beaucoup ailleurs).
Renaud Camus, né en 1946 à Chamalières est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages, romans, églogues, élégies, journaux de voyage et journaux sans voyage, auxquels il faut ajouter le vaste hypertexte Vaisseaux brûlés (http://renaud-camus.net/vaisseaux-brules/). Il vit depuis 1992 dans le Gers, au château de Plieux.
Identifiez-vous pour modifier cette page. | RSS Suivre cette page par RSS
Modifié par Webmaster 15/02/2011 20:40:23

Votre avis

Documents

Lire un extrait : 7 janvier, 16 janvier, 19 mars, 10 avril, 14 avril, page 113, 13 juillet, 19 juillet, 3 août, 27 août, 14 octobre, 3 novembre, 2 décembre, 15 décembre.

L’avis des lecteurs