Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Onze sites mineurs pour des promenades d’arrière saison en Lomagne

Commander
à Amazon.fr
[avertissement]
TitreOnze sites mineurs pour des promenades d’arrière saison en Lomagne
ÉditeurP.O.L.
Date de parutionjuin 1997
I.S.B.N.978-2-86744-569-9
2-86744-569-8 (ancienne norme)
 
Onze sites mineurs pour des promenades d'arrière saison en Lomagne est disponible en ligne sur le site de Renaud Camus.

Quatrième de couverture

Lire est de même se retirer du monde, peu ou prou, s’approcher de la fontaine, traiter de pair à compagnon avec la nuit. « Je n’y suis pas », dit l’homme qui lit : je suis sorti de moi par l’œil, le souffle et la virgule, ce corps n’est celui de personne, respectez-le comme tel, vous avez raison d’avoir peur. Toute phrase est une clef des champs. Mais les champs sont à leur tour autant d’incipit, les bois des guillemets, dans cette ferme abandonnée nous aurions bien tort de ne pas reconnaître une victime, encore une, de la concordance implacable des temps. Je parle d’une source : c’est une source qui parle.

Recherche

Il est possible de faire une recherche dans ce livre.

« Il faut aimer une eau noire. »
Un livre réussi, c’est peut-être celui qui donne une irrépressible envie d’y pénétrer et, y pénétrant, de le dépasser, d’en sortir une fois lu pour aller voir la réalité et la confronter à ce que l’on en a perçu au travers des mots.
C’est se retrouver devant cette eau et constater qu’en effet elle est noire, comme est noir le ciel bleu qui s’y mire, comme sont noires les feuilles rousses de l’automne, noirs les visages et les sourires qui se penchent au-dessus d’elle.
« J’appelle littérature une suspension de la lecture, le déboulé des mots d’entre les mots, du silence à la fente des syllabes, de la bibliothèque entre les lignes. »
Suspendons la lecture, et rêvons.
D’ailleurs, dans les errances en Lomagne, le livre est la plupart du temps à demi ouvert, le doigt du lecteur glissé entre deux pages. Les mots sont restés dans le regard et, de là, vont se poser, « prendre leur place » dans le paysage, désigner le lac, la tour, l’église, la demeure oubliée, perdue, révéler ce qu’un œil moins averti n’aurait peut-être pas vu. Ils établissent ainsi en nous, entre âme et mémoire, de poignantes correspondances.
— Oui, dit doucement la petite et digne vieille dame, dans l’église de Lachapelle, oui, je me souviens de lui, c’est moi qui l’ai accompagné pendant la visite, il y a deux ans…
Elle nous montre alors, dans l’édifice, tout ce qu’elle aime et vénère, qu’elle protège du touriste indifférent.
« Le chœur est très joli » note l’écrivain, « bien sûr, l’autel est riche, le retable ruisselle d’or ; mais enfin l’on n’a qu’une envie, une fois que l’on est arrivé jusqu’à lui, c’est de se retourner pour contempler les tribunes, qui sont l’incontestable morceau de bravoure de tout cet espace-là. »
Et l’on se retourne, certes, et le regard devient double. Est-ce celui de Renaud Camus ou le nôtre ? Ce sont en tout cas ses mots qui qualifient et décrivent ce que l’on voit, car ils nous viennent spontanément à l’esprit. Ce qu’ils disent, nous l’avons lu, nous l’avons imaginé, construit. Confrontation ! Nous l’avons construit juste ! Bonheur&hellip:
Onze sites mineurs, c’est donc la réalité, plus la poésie, plus le lyrisme, plus la lucidité, plus le rêve. C’est une réalité qui respire à de multiples niveaux, et l’on passe aisément de l’un à l’autre, naturellement, pourrait-on dire, comme si cette Lomagne-là, celle du livre, était le pays familier et tendre où l’on marche en songe depuis toujours.
Onze sites mineurs pour des promenades d'arrière saison en Lomagne est l’édition augmentée de Sept sites mineurs pour des promenades d'arrière saison en Lomagne.
Identifiez-vous pour modifier cette page. | RSS Suivre cette page par RSS
Modifié par Webmaster 19/11/2006 16:22:51

Votre avis

Lire un extrait : page 11, page 23.

L’avis des lecteurs