Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Roman Roi

Commander
à Amazon.fr
[avertissement]
TitreRoman Roi
ÉditeurP.O.L.
Date de parutionseptembre 1983
I.S.B.N.978-2-86744-005-2
2-86744-005-X (ancienne norme)
 
« Dans ce très grand roman politique, au-delà des clins d’œil et d’une fiction génialement drôle, il y a une peinture très fidèle de ce que peut être une occupation, mieux, une haine du totalitarisme proche de Brecht. »
« Roman Roi est, à ce jour, la plus séduisante hypothèse historique qui ait pris, pour notre plaisir autant que pour notre instruction, la forme d’un roman. »

Quatrième de couverture

Le texte que publient aujourd’hui Renaud Camus et les éditions P.O.L. contribuera, il faut l’espérer, à réparer une injustice de l’Histoire : l’oubli immérité qui recouvre Roman II, roi de Caronie de 1927 à 1930, puis de 1933 à 1948. Cet oubli ne fait que refléter, d’ailleurs, la curieuse opération à laquelle se livrent les autorités actuelles de la République populaire de Caronie, et qui consiste, en somme, à substituer une histoire à une autre. Loin de nous de prétendre que celle qui est enseignée de nos jours dans les écoles du pays, et qu’exposent à l’étranger les nombreux volumes diffusés par les soins du présent régime soit imaginaire. Non. Les grèves, les mouvements ouvriers, les formations de syndicats, les luttes prolétariennes dont cette Histoire désormais officielle fait état ont sans doute existé. Mais sans doute aussi n’ont-ils pas eu l’importance qu’on leur donne maintenant. Du moins les contemporains, abusés à leur manière, peut-être, mais en sens inverse, ne les ont-ils guère remarqués. Ils vivaient une autre Histoire, où s’agitaient d’autres personnages, qui nous sont aujourd’hui restitués.
Mais Roman Roi n’est pas seulement un document historique. C’est aussi un drame d’amour et d’aventures sur fond de guerre et de conspirations, le portrait, sensible et profondément humain, tracé par un de ses proches, d’un homme à la personnalité complexe et attachante, et une évocation chatoyante des figures hautes en couleurs qui jouèrent un rôle dans sa vie ou dans son règne, des « dames d’Arkel », ses aïeules, à son ami le marquis Hito, le jeune ambassadeur du Japon, de « l’Archange », Gabriel Nomarek, fondateur de l’Arc noir, au maréchal Warholmeck, sans oublier, bien sûr, la fascinante lady Diana Landsor, qui sera la dernière reine de Caronie.

Couverture de la traduction tchèque

Couverture de l’édition de poche

Identifiez-vous pour modifier cette page. | RSS Suivre cette page par RSS
Modifié par Webmaster 15/02/2011 20:25:44

Votre avis

Lire un extrait : page 71, page 76, page 102, page 106, page 154, page 177, page 197, page 273, page 301, page 368, page 410, page 419, page 434, page 459, page 495, page 496.

L’avis des lecteurs